Qu’est ce que le bruit ?

protection oreille contre bruit fort

Quand on joue d’un instrument de musique, par exemple une guitare, les cordes vibrantes mettent les particules d’air en vibration. La vibration des particules d’air produit un son. Le bruit quant à lui est un son indésirable. Il peut provenir de nombreuses sources :

  • les cordes vocales humaines
  • un moteur en marche
  • une membrane de haut-parleur vibrante
  • une machine outil en fonctionnement
  • etc.

Il existe deux caractéristiques importantes du son ou du bruit : la fréquence et l’intensité sonore.

La fréquence du bruit

Le son est l’onde de pression qui varie rapidement et qui voyage à travers un milieu. Lorsque le son se propage dans l’air, la pression atmosphérique varie périodiquement. Le nombre de variations de pression par seconde se nomme la fréquence du son. Elle se mesure en Hertz (Hz) et définie le nombre de cycles par seconde.

Plus la fréquence est élevée, plus un son est perçu comme aigu. Les sons produits par les tambours ont des fréquences beaucoup plus basses que ceux produits par un sifflet.

La réponse de l’oreille humaine au son dépend de la fréquence du son. L’oreille humaine a une réponse de pointe autour de 2 500 à 3 000 Hz et une réponse relativement faible aux basses fréquences.

L’intensité du bruit

Une autre propriété du son ou du bruit est son intensité. Les bruits avec de grande intensité font parti des causes de perte d’audition des enfants. Un bruit fort a généralement une plus grande variation de pression et un bruit faible a une plus petite variation de pression. La pression et les variations de pression s’énoncent en Pascal (Pa). Exprimer le son ou le bruit en Pa s’avère peu pratique car nous devons traiter des chiffres allant de 20 à 2 000 000 000. Une méthode plus simple consiste à utiliser une échelle logarithmique. Ainsi, l’intensité du son se traduit généralement en décibels (dB).

relation pression sonore entre unité pascal et bel

Comme mentionné précédemment, la réponse de l’oreille humaine au son dépend de la fréquence du son, ce qui a conduit au concept de balance de pondération. Dans l’échelle de pondération « A », les niveaux de pression acoustique pour les basses fréquences et les hautes fréquences sont réduits de certaines quantités avant d’être combinés ensemble pour donner une seule valeur de niveau de pression acoustique. Cette valeur se caractérise par la représentation dB(A).

Le dB(A) est souvent utilisé car il reflète plus précisément la réponse en fréquence de l’oreille humaine. Un bruit fort perçu a une valeur élevée en dB ou dB(A) et un bruit faible a une valeur faible.

Par exemple, un coup de fusil de chasse possède un dB(A) de 130 en moyenne, ce qui se révèle extrêmement risqué pour l’audition du chasseur. Le meilleur moyen de se prémunir d’une perte d’audition dans se cas est de porter en permanence un casque antibruit chasse. Et dans les autres cas à risque, ne pas hésiter à choisir la meilleure solution pour contrer ces bruts néfastes.